04 novembre 2015 ~ 3 Commentaires

Une entorse et un morse

(Non.) (Mais ça rime.)

T’as vu ? C’est l’automne.

Une entorse et un morse dans Parlons chats giphy

Ce qui veut dire que sans chauffage mes murs recommencent à moisir. N’ouvre pas les yeux grand comme ça, je t’ai déjà dit que j’habitais dans un châteaudis, non ?

J’étais en vacances jusqu’à dimanche soir En vrai, dans le jargon, on appelle ça un arrêt maladie mais j’ai décidé que c’était des vacances. Je me suis de nouveau retrouvée avec une entorse de la main “mais je sais pas où” a dit mon médecin qui est une personne très compétente. Cette fois-ci, c’était en plantant une cuillère dans un pot de glace au beurre de cacahuètes. Si, c’est possible. Je te rassure, la glace était bonne.

giphy dans Parlons chats

Comme parfois la vie n’est pas qu’une saloperie sans aucune pitié, c’est tombé pile pendant que j’avais de la visite. Normalement j’aime pas trop les gens chez moi, je tolère quelques personnes de ma famille parfois. Mais seulement parfois et faut prévenir à l’avance sinon je n’ouvre pas : j’ai peur que ce soit un mec de France Loisirs. Tiens, à propos ; je t’ai déjà raconté comment faire fuir un de ces parasites en sortant en furie de ta cuisine avec à la main le couteau que tu comptais laver pendant qu’il baratinait ta coloc ? C’est une vrai question, je parle tellement que je ne sais plus ce que j’ai déjà dit.

Mais pour en revenir au sujet de départ, là, c’était un immigré Berlinois qui m’a demandé l’asile pour une sombre histoire de fromage immangeable là-bas, je ne pouvais pas dire non tu comprends ? Non ? Tant pis.

Bon, il (nous l’appelerons Caillou) (parce que c’est drôle) (et pour des questions d’anonymat) (mais surtout parce que c’est drôle) (Caillou) s’est senti assez vite à l’aise dans mon appartement luxueux. Pour te donner quelques exemples concrets il s’est permis de faire à manger chez moi dans le but de me nourrir, il a annexé la moitié de mon lit, et s’est même senti autorisé à se faire aimer de mes chats. Le mec chiant quoi. Il m’a même emmenée voir un film avc des papillons en gros plan, par pur plaisir sadique je suppose. (Crimson Peak c’était un peu chiant)

Je ne vais pas t’expliquer en détails à quel point ça m’a saoulée, tu sais que je n’aime pas me plaindre mais sache aussi qu’il m’a traînée au milieu de la Creuse pendant un week-end. D’accord, c’était plutôt ma voiture avec laquelle on y est allé mais quand même. En plus c’était pour voir des gens. Des gens. Que je n’avais jamais vus. Depuis quand c’est une bonne idée de traîner quelqu’un dans la Creuse au milieu de gens presque inconnus ? Ok, eux ça allait. Ils étaient plutôt sympas. Carrément, en fait. Mais quand même. Apparemment il compte même revenir à ses prochaines vacances. C’est à vous dégoûter d’être aimable.

 

A part ça, j’ai découvert que mon véto est un escroc que La Callas est allergique aux puces. Ouais. Donc elle se gratte, elle se gratte et ça fait des trous. J’ai un chat allergique aux puces. Avec des trous. Même mon chat est un peu raté. Belle équipe.

D’ailleurs, je crois que Caillou est la seule personne à cause de qui je n’ai pas eu à subir une crise de jalousie de La Callas. Normalement, si je parle avec quelqu’un (ce qui m’arrive peu), elle se place entre nous et miaule jusqu’à ce qu’on se taise à peu près. Là, non. Aussi bien il lui a jeté un sort -ou un coup de pied- et je n’y ai vu que du feu.

Je continue à te parler de mes chats ? Allons-y. Un des matins, pendant que j’étais au milieu de rien (la Creuse, tu suis pas ou quoi ?) après un coucher fort tardif, j’ai été réveillée par un sms de SuperColoc. Elle devait passer nourrir les bestioles et prise d’un coup de folie, elle a entrouvert la fenêtre de la cuisine. La FENÊTRE ! Crinoline en a profité pour se barrer, pas bête le chat. Un jour je te raconterai moultes péripéties fascinantes qui ont suivi les deux fugues de La Callas.

tumblr_inline_mocg14Zypl1qz4rgp

SuperColoc était très légèrement emmerdée. Etant à 7h de route de chez moi j’ai pesté une grande partie de la journée du retour que je n’avais aucune envie de chasser une chatte qui ne répond pas à son nom en pleine nuit. Bon, finalement, après trois Minouche ! hurlés dans ma rue je me suis dit que ce nom était vraiment nul et j’ai décidé d’attendre le lendemain pour aller sonner chez les gens. Peut-être que tu le sais, parler à des gens, surtout inconnus, ne fait pas tout à fait partie de mes occupations préférées, alors le lendemain, à la place, j’ai recommencé à crier Minouche ! (et à me sentir si seule) par les fenêtres de mon immeuble et de ma cuisine.

Le croiras-tu ? Cette chatte que je pensais parti loin, très loin de cette cuisine où je la séquestre, s’est pointée la bouche en coeur (c’est une image, les chats ne font pas ça, tu es si naïf) avant que je ne perde tout espoir. Comme elle avait décidé d’être nourrie en restant dehors, un problème s’est posé quand j’ai remarqué que je ne possédais pas de clef me permettant d’accéder à la cour de mon immeuble et que le seul moyen était de passer par ma fenêtre.

Je fais un petit aparté pour t’expliquer que je voudrais bien la laisser sortir mais que je ne peux pas, en théorie si elle saute par-dessus le mur de la cour, elle ne pourra pas revenir et je me vois mal expliquer aux personnes de l’association que j’ai perdu un chat au délicieux nom de Minouche (non, vraiment, je ne m’y fais pas).

Le problème était : si je passais par la fenêtre j’avais une chance sur deux de ne pas réussir à remonter (j’ai l’agilité d’un poney sur le dos) et de laisser les deux chatons sortir mais si je ne faisais rien, je risquais de voir Crinoline (c’est quand même bien mieux, non ?) s’enfuir vers des contrées plus accueillantes. Mais, c’était sans compter l’arrivée de SuperColoc à ce moment précis sur son fidèle destrier (sa voiture donc) (mais ça faisait mieux) que j’ai envoyée chercher le chat pendant que je gardais les deux chats-bonzaïs. La mère avait l’air tellement contente d’être rentrée qu’elle a craché sur ses chatons avant d’aller se planquer.

Depuis tout va bien, ils ont recommencé à faire pipi par terre et à massacrer absolument tout ce qui m’appartient.

giphy

 

 

 

 

 

 

3 Réponses à “Une entorse et un morse”

  1. Chère Louison,

    J’aime lire tes histoires. Et c’est encore mieux parce que c’est toi qui les écris. (Si si, dans ma tête ça avait un sens…)

  2. Heureux que je suis de lire cet article aujourd’hui qui m’avait échappé lors de sa parution.

    Je vous trouve bien courageuse et vous félicite pour toutes ces aventures à base de pots de glace coriaces, d’immigrés Teutons immangeables et de road trip vers l’inconnu.

    Votre prose est une bulle d’air en ces temps moroses.

    En espérant vous relire vite, veuillez d’ici là agréer des bisous.

  3. J’ai tellement ri à haute voix devant mon pécé que j’ai un peu honte, mais je le dis néanmoins histoire d’avoir un peu plus honte.


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Airwolf59380 |
Mariage d'Annabelle et... |
Lapageasavoir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Croquant
| Moaij
| Solmiac management