14 mai 2015 ~ 0 Commentaire

L’invasion des chats commence chez moi.

Je t’ai raconté l’arrivée de Creepy Cat chez moi en te disant que c’était tout de même une bonne idée à la con d’avoir accepté d’être famille d’accueil pour chats. Certes, maintenant il m’aime et me tourne toute la journée autour en ronronnant (sauf quand il se prend une branlée par La Callas) mais il a aussi l’habitude fantastique de sauter partout, le plus haut possible de préférence, avant de coller par terre tout ce qui se trouve sur son passage.

L'invasion des chats commence chez moi.  dans Parlons chats 6yjwZqU

Comme tu le sais, la cohérence et moi, c’est compliqué mais ça ne marche que pour moi. Si la personne qui me fait face n’est pas cohérente dans ses propos ou ses actions, j’angoisse. La vie est une source permanente d’angoisse pour moi (tu peux compatir si tu veux). Tout ça pour te dire qu’une fois que j’ai trouvé un bon filon de niveau de conneries, je l’exploite à mort. En ce moment j’ai donc six chats dans mon appartement-château, dont seule La Callas est la mienne. Tu te demandes peut-être comment on passe d’une connerie gérable à quatre autres comme ça d’un coup ? Moi aussi. J’ai un début d’explication : je suis une andouille. (Je milite pour la réhabilitation de ce mot) Le truc, c’est qu’on m’a pris par les sentiments (et franchement, c’est pas facile de choper quelqu’un par là, essaie, tu verras).

Il faut savoir que j’ai un énorme défaut qui m’empêchera probablement de devenir maître du monde (oui, maîtresse du monde ça renvoie une image un peu différente) : je hais les injustices. Vraiment. Quand j’étais petite, toute petite petite, en maternelle, il y avait deux filles dans ma classe, qui étaient lourdement handicapées et venaient de Guadeloupe pour subir des opérations. Aucune des deux ne parlait vraiment et elles faisaient des tas de grands mouvements bizarres avec leurs bras et l’une d’elle marchait qu’à l’aide d’un déambulateur. C’était mes copines et je me souviens tellement d’un jour où les autres se sont moqué d’elles parce qu’elles grognaient plus qu’elles ne riaient. J’avais été prise d’un élan de rage où j’avais eu envie de mettre des petits taquets dans la tête de tous les autres en criant que « Putain (mais je disais pas de gros mots à quatre ans) on comprend pas tout ce qu’elles disent et elles se marrent bizarrement mais elles sont trop super top cool ! Alors on se moque pas, bande de gros nazes ! » Je suis rentrée plusieurs fois de l’école ensuite, folle de rage parce que la maîtresse était méchante et injuste envers d’autres élèves. Elle ne me disait jamais rien mais j’aurais presque préféré parfois.

Je suis le genre de personne à être triste pour Simplet dans Blanche-Neige (Oh ! Il est neuneu le pauvre, tout le monde se fout de sa gueule mais c’est NORMAL ! Oh ! Ça va pas bien non ?) ou pour le petit champignon dans Fantasia que les gros champignons rejettent parce qu’il est différent.

Image de prévisualisation YouTube

(Clique et pleure.)

Bref, tout ça pour te dire que l’empathie c’est de la merde et que quand je serai grande je serai un Cyberman.

giphy dans Parlons chats

Je parlais de quoi au départ ? Ah oui, de l’invasion féline qui a lieu chez moi. Donc maintenant que j’ai dompté Creepy Cat, qui va beaucoup mieux même s’il a toujours peur quand j’éternue, je suis sur la page facebook de l’association qui s’occupe de ces chats et j’ai vu qu’ils avaient plein de mères gestantes ou avec des bébés que personne ne voulait garder le temps qu’ils soient sevrés. A ce moment j’ai un peu pleuré à l’intérieur (autant pour la tristesse de la situation que pour la langue française maltraitée sur cette page fb) (c’est incompatible de vouloir aider les animaux et de maîtriser un minimum l’écrit ?) et je me suis proposée. Non mais attends ! C’était hyper triste ! Depuis, en plus du chat fou et de La Callas, j’ai une mère et trois chatons (ils ont trois semaines et ils sont tellement, mais tellement MIGNONS) qui sont isolés dans ma cuisine pour ne pas que des combats de chats se déroulent sous mes yeux impuissants (en plus un chat quand ça crache, ça fait peur.)

ninja_cat

Alors dans ma cuisine ça sent comme dans la tanière d’un tigre qui aurait oublié d’ouvrir ses volets pendant une grosse semaine et je dois nettoyer tous les jours le sol autour de la litière parce que la chatte a quelques soucis pour viser (tu le sens le glamour dans ma vie ?) mais, je crois que je vais me répéter, c’est tellement MIGNON. Et puis l’autre jour j’ai reçu un sms de ma référente (ouais, j’ai une référente chats, c’est la classe) (open office me souligne le mot référente alors que bon, ça existe quoi) (référente) qui me demandait de nommer les petits assez rapidement. Bon, côté empathie je suis gâtée mais côté assumer des responsabilités j’ai été lésée. Parce que si, nommer des chatons c’est une énorme responsabilité. D’accord, les gens qui vont les adopter vont commencer par leur donner un autre nom mais quand même. Oui parce que La Callas ne s’appelait pas comme ça au départ, Creepy Cat non plus bizarrement. J’ai donc passé une heure à chercher des noms commençant par la lettre L mais je séchais à Loutre (et les gens de cette association n’ont tellement pas le sens de l’humour), j’ai fini par penser à Limousin mais on m’a fait signe qu’il ne fallait pas déconner quand même. Du coup j’ai fini par demander à quelqu’un d’autre de leur trouver un nom et sur les trois j’en ai modifié un qui était quand même trop vilain (le nom, pas le chaton), forcément c’est celui-là qui a fait tiquer ma référente. Je ne sais pas si je dois leur annoncer que j’ai rebaptisée la chatte qui a pour nom Minouche (c’est pas interdit d’appeler son chat Minouche ? Ça devrait.) et qu’elle s’appelle désormais Crinoline. Parce que.

Il y en a un des trois que je pensais un peu crétin, dans la mesure où je l’ai vu essayer de téter la jambe de sa mère puis la tête de sa sœur (rien que de l’écrire ça me fait rire, j’ai un humour évolué) et qu’il passe son temps à essayer de ramper sous sa mère et à essayer d’escalader les deux autres. Mais quand j’ai vu sa mère s’affaler gentiment sur lui, pendant qu’il couinait (si tu poses ton doigt sur un chaton, ça couine. Mais non, n’appuie pas ! T’es fou toi !) et que j’ai remarqué qu’elle faisait ça plusieurs fois par jour je me suis dit qu’il avait quelques excuses.

 kittens

Bon, tu m’excuseras mais je vais retourner dans ma cuisine, j’ai l’intention de monter une chorale dont les chansons seront composées exclusivement de couinements, et ça, ça n’attend pas.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Airwolf59380 |
Mariage d'Annabelle et... |
Lapageasavoir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Croquant
| Moaij
| Solmiac management