06 avril 2015 ~ 1 Commentaire

Cherche appartement avec porte et fenêtres.

Il y a plusieurs années je suis entrée dans le monde merveilleux de la colocation.

Cherche appartement avec porte et fenêtres. dans La location c'est mignon atpthrd

Pour faire simple, ma préférée copine (je ne peux pas dire ‘meilleure amie’, ça me file des remontées acides et je parlais comme ça à huit ans, et je fais ce que je veux) du lycée voulait partir de chez elle mais pas seule. Du coup elle m’a proposé de rendre un appart pour nous deux. J’ai résisté un bon moment à base de “on peut pas, tu vas me haïr au bout de deux semaines”, “je suis invivable”, “tu vas m’assassiner et ensuite tu auras des ennuis avec la police”. Et puis un soir je l’ai appelée (on va la nommer SuperColoc pour le moment, on verra plus tard) en lui demandant quand est-ce qu’on le cherchait cet appartement. Oui, j’aime la cohérence. J’ai passé une partie de mon été à essayer de convaincre mes parents de me payer un appartement, dans la même ville qu’eux, pour aucune raison vraiment valable (oui, je suis une enfant gâtée) et l’autre partie à chercher les papiers qu’il me fallait pour monter le dossier. On a cherché plein d’apparts partout (vive internet) et je la laissais téléphoner parce que j’ai une peur handicapante de me servir d’un téléphone (tu sens le boulet là ou pas ?) On avait des critères supers précis, enfin je crois, et on a visité plusieurs trucs avec un toit dessus d’une grande beauté (non). On a fini par trouver celui qu’on voulait, celui-là et c’est tout ! Bon, on a mis environ un quart d’heure à se décider et un quart d’heure c’est long. La dame nous a répondu embêtée au téléphone (enfin, pas à moi hein) qu’elle venait juste de le louer. Rhaaaa ! Mais..! Celui d’en dessous était libre et était à peu près agencé pareil. Après une rapide visite on a dit oui, en sentant bien quand même qu’on venait de choper l’appartement Lidl de l’immeuble.

Globalement pendant la première semaine, voire les deux premières, on avait un lit et une table basse (parce que personne n’était encore disponible pour nous aider à déménager) comme seuls meubles. Je me suis essentiellement nourrie de carottes râpées et de taboulé parce que j’avais décidé que dès qu’on aurait les clés je vivrai dedans. SuperColoc a trouvé que la maison de sa mère était tout de même un peu plus accueillante avant le vrai déménagement (ah ?)

On avait très envie de détester profondément les voisins du dessus qui nous avait volé notre appartement mais c’était au dessus de nos forces. C’était à peu près le couple le plus adorable du monde, du genre à s’excuser des bruits que pourrait faire le chaton de la taille d’une gerbille qu’ils venaient d’avoir et qui n’a jamais produit le moindre son. On aurait pu leur reprocher leur étrange passion pour Tri Yann et Alain Souchon le dimanche après-midi, (si, quand tu as à peine vingt ans c’est une passion étrange, si) mais comme ils ont supportés sans broncher mes morceaux de piano chaque jour en me félicitant même lorsqu’ils me croisaient on a abandonné l’idée.

On s’est assez vite rendu compte qu’on allait moins aimer notre voisin du dessous, qui organisait des fêtes extrèmement bruyantes, très régulièrement et de préférence en pleine semaine. Bon, moi je glandais à la fac donc c’était plus par mauvaise foi qu’autre chose que j’avais envie de lui faire du mal mais SuperColoc bossait, elle. La musique était tellement forte et l’immeuble tellement en carton que j’avais chaque fois l’impression que la fête se tenait dans ma chambre, je pouvais suivre chacune des conversations et reconnaître tous les (mauvais) morceaux qui passaient. Les fois où on est allées leur demander de faire moins de bruit (enfin pas moi, j’ai un genre de peur handicapante de parler à des gens que je ne connais pas) n’ont servi qu’à entendre des “CHUUUUUT ON DERANGE LES VOISINES ! … AHAH ! ON S’ATTACHE ET ON S’ABANDOOONNE… !”

sost Christophe Maé dans La location c'est mignon

Oui parce que j’aurais pu encore supporter de ne pas tellement dormir avant six heures du matin mais alors subir du Christophe Maé, non. Vraiment non. Et c’est comme ça qu’à 7h le matin, après avoir croisé SuperColoc avec des cernes sous les yeux qui partait bosser, tu te retrouves à passer l’aspirateur en talons aiguilles en faisant tomber le maximum d’objets au sol. Je n’aime pas trop la confrontation directe (je suis lâche) mais je peux être sournoise. Vilain voisin. Si je me souviens bien il s’était un peu calmé après ça.

On n’avait que peu de choses à reprocher à l’appartement lui-même mais ces quelques choses ont pris des proportions finalement assez grandes. Tu le savais toi, par exemple, que le double vitrage c’est vraiment important ? (Ne me regarde pas comme ça, on était jeunes et insouciantes) J’étais assez peu touchée par le problème parce qu’en plus d’avoir la plus grande chambre j’avais des fenêtres double vitrage en PVC qui me gardaient au chaud, pendant que SuperColoc se pelaient les miches constamment à cause de ses fenêtres en bois (tu visualises le bonheur d’être en colocation avec moi ?) En fait, ce qui était du côté de la rue (ma chambre et le salon) était bien isolé et le reste, qui donnait sur un parc dans lequel on a mis deux fois les pieds, était pourvu de fenêtres en bois à la peinture qui s’écaillaient joliment dès qu’on les touchait. Si tu te demandes pourquoi on a cru que cet appartement était celui qu’il nous fallait, sache qu’on se pose encore, nous aussi, la question.

On a aussi eu le droit à deux invasions de fourmis : elles sortaient de la douche, d’un endroit inconnu de la cuisine et entraient par la fenêtre de la chambre de SuperColoc. Bonheur ! Un soir, SuperColoc, qui n’en pouvait plus de retrouver des fourmis dans son lit (ah ?) l’a entouré de produit anti-bestioles façon rituel satanique et a terminé sa nuit dans la salon à cause de l’odeur, à mon avis toxique, qui lui montait à la tête. Je ne sais plus trop comment mais nous avons gagné cette bataille avant de perdre celle contre la chaudière.

A première vue la chaudière était plus vieille que nous, peut-être pas réunies mais pas loin. Non, on ne sait toujours pas pourquoi on a choisi d’habiter ici. Un soir, au mois de février sinon ce n’est pas drôle, j’ai pu constater son décès avec tristesse et un peu d’inquiétude quand son dernier geste a été de se faire éclater la valve ou le bouchon ou le… (oh ça va, je n’y connais rien !) en inondant la cuisine de plusieurs centimètres d’eau. J’ai fini par trouver l’arrivée d’eau de l’appartement, ce qui m’a pris plusieurs minutes (je ne suis pas une flèche) et j’ai mis plusieurs minutes de plus à réussir à la fermer (j’ai la force d’un enfant de six ans sous-alimenté) Se retrouver à écoper ta cuisine à 23h, après avoir demandé à ta coloc de revenir de sa soirée pour t’aider est une grand moment que chacun devrait vivre au moins une fois. Je crois que ça a mis presque deux semaines à être réparé. Vivre dans un appartement sans eau chaude ni chauffage pendant que tes voisins sont absents et ne chauffe donc pas non plus et recevoir chaque matin un sms de ta mère qui veut être sûre que tu es toujours en vie, t’amène assez vite à penser que 7° c’est froid.

On a quand même habité là pendant trois ans, chut, ne pose pas de questions, avant d’en trouver un autre. Oui, parce qu’on a déménagé à cause de l’appartement, même pas parce que SuperColoc avait tenté de me tuer pendant mon sommeil. Non seulement elle n’a jamais fait un truc pareil mais en plus, elle voulait bien recommencer.

Par contre, je ne sais pas ce qu’on leur a fait mais depuis notre départ ni l’un ni l’autre de ces apparts n’a été reloué, et surtout pour le premier, ça commence à dater. Et puis, bon, faut pas déconner, maintenant que je ne suis plus en colocation, mon appartement est tout aussi nul que l’était celui aux fourmis. Rassure-toi je n’ai toujours pas plus de jugement, tout va bien.

Toi aussi tu as vécu dans un appartement en mousse ou tu y vis toujours ? (j’en suis désolée) Toi aussi tu voudrais vivre dans un appartement en carton ? (j’en suis désolée aussi).

Ou peut-être que tu préfères vivre dans un appartement sans fourmis, avec une chaudière qui marche et des fenêtres qui ferment mais permet moi de penser que ta vie doit cruellement manquer d’aventures.

Une réponse à “Cherche appartement avec porte et fenêtres.”

  1. Je suis super contente de mon nom! =D


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Airwolf59380 |
Mariage d'Annabelle et... |
Lapageasavoir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Croquant
| Moaij
| Solmiac management