28 mars 2015 ~ 0 Commentaire

Une passion, un métier II

Tu sais, j’ai réfléchi.

Une passion, un métier II dans Travail de rêves mth

Hier en allant me coucher je me suis sentie un peu triste en pensant que peut-être tu n’étais pas entièrement convaincu-e par le côté idéal de mon travail. J’aurais pu être bien plus triste si je n’avais pas été aussi fatiguée mais j’ai tout de même pensé que je pouvais essayer d’y remédier.

D’accord, généralement tu n’expliques pas que tu es femme d’entretien, agent de ménage ou homme de propreté (ça me fatigue tous ces termes, je crois que je m’embrouille) avec fierté et enthousiasme comme si c’était le rêve de toute une vie. Mais c’est un tort et je vais te dire pourquoi.

Si tu deviens nettoyeur-se d’escaliers (j’ai décidé que ce serait le nouveau nom, m’embête pas) tu posséderas des tas de trucs rigolos, je te l’ai déjà dit, mais tu connais leur noms ? Ainsi tu pourras crânement annoncer que tu sais différencier un balai coco d’un balai miquet (non, je ne te mens pas), que tu sais te servir d’une lavette et reconnaître tous les produits d’entretien à l’odeur (et te niquer les sinus au passage mais c’est une autre histoire)

Tu pourras vivre ce drôle de moment où tu dois appeler le contremaître pour lui annoncer que quelqu’un t’a volé ton balai, oui oui, le en bois tout pourri qui coûte deux euros. Et encore mieux, tu pourras l’entendre répondre qu’habituellement ce sont les pelles (en plastique, souvent bleues et excessivement élégantes) qui sont volées.

Tu pourras, si tu as les chaussures adéquates, prendre de l’élan pour glisser sur toute la longueur d’un couloir carrelé (j’adore faire ça, pas toi ?) et sourire à l’arrivée à une vieille dame un peu confuse qui se demande si tu es plutôt un-e gentil-le neuneu ou un-e dingue dangereux-se.

Tu pourras aussi te muscler les bras en portant de lourds bidons d’eau (mais pas trop lourds si tu es de sexe fille quand même, ceux-ci sont réservés aux hommes) d’un côté et un aspirateur de l’autre.

Tu pourras même te muscler les mollets en grimpant quatre à quatre les cinq étages d’un immeuble dont le crépi mural tombe en morceaux parce que personne n’a pensé qu’y installer un ascenceur serait utile.

Tu pourras être demandé-e en mariage toutes les semaines par un type très alcoolisé et te sentir triste (non) en comprenant qu’il demandait en fait à chacune de ses voisines de l’épouser lorsqu’il les croisait.

Tu pourras aussi te retrouver avec d’élégants cals sur les mains dus aux frottements des balais (et je ne vais pas te mentir, franchement c’est sexy)

Tu pourras hésiter toute la journée entre périr doucement de soif ou laisser ta vessie te tuer par explosion.

Tu pourras te ridiculiser à chaque fois que tu croises une amie à huit pattes (souvent) si tu es arachnophobe.

Tu pourras aussi avoir la grande joie de voir des gens marcher sur la pointe des pieds en se dandinant (joli) pour ne pas laisser de traces.

Tu pourras te retrouver très tôt le matin dans un immeuble où une ampoule sur deux est défectueuse et où la porte d’entrée claque bruyamment et de manière aléatoire et te souvenir que la personne qui t’a formée t’a dit “tu es jeune, tu es une fille, tu n’y vas pas quand il fait nuit.” Tu pourras donc flipper un peu et te barrer très vite et très courageusement de cet immeuble où tu viens de ramasser une capote usagée.

Tu pourras te faire plaisir en jouant à Tetris grandeur nature plusieurs fois par jour, si tu as comme moi la chance d’avoir une petite voiture.

Tu pourras sympathiser avec des gens qui ont déjà fait ce métier et ont l’air de vraiment vouloir que tu t’en sortes un jour.

Tu pourras croiser d’autres nettoyeurs-ses d’escaliers qui laisseront libre cours à leur racisme frustré en te parlant de “ces étrangers qui dégueulassent tout” comme si le balai que tu portes était un signe que tu partageais ces idées mignonnes (non)

Mais surtout, si comme moi tu ne travailles qu’à temps partiel car tu aimes être payé-e en grains de sable, tu auras tout le temps de te consacrer à d’autres activités, comme finir ton pull en macramé par exemple.

Alors, qu’est-ce que tu en penses ? Tu es partant-e ? Ou peut-être qu’encore une fois tu préfères faire autre chose, comme enfiler un joli filet à cheveux pour retourner des steaks dans un fast-food. C’est toi qui vois.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Airwolf59380 |
Mariage d'Annabelle et... |
Lapageasavoir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Croquant
| Moaij
| Solmiac management